Accueil

Expositions

Evènements

Infos pratiques

L’exposition 2015
L’exposition 2014
L’exposition 2013
L’exposition 2012
L’exposition 2011

Aotearoa Jean Marie Dupond

Lieu de l'expo : Foyer Protestant (n° 14 sur le plan)

vignette vignette
vignette vignette
vignette

L’habit ne fait pas le moine. Le sujet peut paraitre usé. Je n’en crois rien. Nous jugeons et sommes jugés sur l’apparence, cela nous définit souvent dans la société et changer d’image est souvent mal perçu. Je me suis prêté à un exercice. Me photographier en différents personnages avec des costumes variés. L’idée est de mettre la personne qui observe ces photos dans une situation de questionnement, la forcer à se demander devant chacune des images «que vais-je penser de celui-ci, de celle-ci ?».

quelques mots sur lui :
La lumière naturelle est extraordinaire, celle que l’on construit l’est tout autant.
Toujours attiré par la découverte de nouveaux horizons, de nouveaux visages, de nouvelles images mais surtout l’envie de les partager. La photographie est mon moyen d’expression préféré. Le virus m’a pris quand j’avais dix ans. Il ne m’a jamais quitté. J’ai découvert la photographie grâce à l’instamatic de Kodak qui m’a permis de faire de la photo simplement et avec peu de moyens. Un peu plus tard j’ai développé mes films et fait mes tirages au sein d’un club photo à Bagnols sur Cèze. J’ai ensuite fait beaucoup de diapositives avec un reflex Mamiya. Cela me permettait de travailler seul au rythme de mes déambulations. Dans les années 90 j’ai découvert la photographie numérique et dans les années 2000 le développement des réflex numériques « accessibles » m’a permis de retrouver le plaisir de la photographie que j’avais connue plus tôt. J’y ai retrouvé mes réflexes (sic). Mais je végétais un peu dans mon coin. Quand j’ai appris, il y a environ trois ans, qu’il y avait un club dynamique sur Chabeuil – clicimage - qui disposait d’un studio, j’ai demandé à y adhérer, ils m’ont accepté avec beaucoup de gentillesse et je me suis perfectionné dans la composition, l’éclairage maitrisé et la post production que l’on néglige encore trop. Le chemin est encore long …
Je dois aussi dédier mon travail à Odile, ma moitié et ma meilleure conseillère, sans qui cette passion ne pourrait pleinement s’exprimer.

son site : http://www.giem.fr

Dernière mise à jour le 06/08/2016 16:46