Accueil

Expositions

Evènements

Infos pratiques

L’exposition 2015
L’exposition 2014
L’exposition 2013
L’exposition 2012
L’exposition 2011

Le glamour et la ruine Jean Philippe Deugnier

Lieu de l'expo : Espace Oroeil (n° 7 sur le plan)

vignette vignette
vignette vignette
vignette

Dans l’imaginaire collectif, la gare, est synonyme de rencontres, de croisements éphémères, de passions et d’adieux. Que ce soit dans le drame ou la comédie, la gare et ces espaces sont emprunts d’une poésie profondément saturnienne. Elle a souvent servi de décor au cinéma,
c’est son coté glamour.
Mais la gare, dans un monde en accélération, fait de courses à la performance et à la rentabilité, n’échappe pas aux restrictions budgétaires, à l’abandon, à l’oubli, à la ruine.
Isolées dans la campagne ou dans les bourgs de province, laissées à la dérive, vaguement entretenues par des passionnés ou de simples riverains, elles survivent.
Certaines, comme Richelieu, tournent pour le cinéma, d’autres abritent des associations caritatives ou des habitations privées.
Patrimoine régional en péril, ces bâtis et ces infrastructures, miraculeusement préservés de la folie humaine, sont en sursis et comme en attente d’une seconde vie. Elles s’usent, se corrodent, s’annihilent doucement.
La peinture jaunie, les murs s’effritent, les traverses sont envahies par la rouille et les herbes folles.
Mais elles ont su garder un incroyable charme.
Elles sont passées du glamour à la ruine.
Ces images sont présentées en tirage direct sur feuilles d’aluminium brossé.
Leurs formats sont de 60cm X 90cm à 150cm X 100cm.
L’aluminium transparait dans les hautes lumières, conférant à l’image un aspect métallique pictural à haut contraste très caractéristique.
C’est également un véritable attrape lumière, jouant avec elle, lorsque l’éclairage est direct ou que le soleil inonde l’image.

quelques mots sur lui :
Après une formation sur la technique, j’ai cultivé mon oeil par la peinture et le graphisme.
Des auteurs tels que Mario Giacomelli, Florence Henri ou le Bauhaus ont influencé mes
premiers travaux.
Le rendu chromatique de la peinture et le modelé de la sculpture guident en général mes
images.
Je fais mes tirages argentiques noir et blanc ou couleurs moi même.
Une série sur le bougé et le dessin automatique, tirée sur feuille de lin puis une seconde sur
l’Ile Seguin, m’ont permis d’expérimenter l’écriture photographique structurée et
professionnelle.
Cette seconde série a révélé ma passion pour l’architecture, notamment industrielle : sa
géométrie, son chromatisme, sa matière et sa trace multiforme.
Sensible à l’oubli, au temps corrupteur, à l’oxydation de la matière, mais aussi à la grandeur
passée et présente, je me spécialise dans le patrimoine industriel et l’architecture.
Professionnel depuis 3 ans, après de nombreuses années dans la radio-pharmacie, mon
entreprise, Images et Patrimoine, réalise des reportages et des livres d’entreprises pour des
groupes industriels ou des collectivités, partout en Europe.
Les tirages que je réalise pour mes clients ou pour mes expositions, sont souvent des
impressions directes sur aluminium brossé, par le procédé UV. J’utilise aussi la sublimation et
le Chromalux. Tous des supports métalliques.
Ayant un rapport étroit avec le métal (l’industrie lourde, la métallurgie, le monde ferroviaire),
j’aime cette mise en abîme que me permettent ces matériaux.
C’est également un véritable attrape lumière, qui permet de transfigurer les images et
d’approcher du pictural.


Expositions 2015 :
Juin - Rencontres de Beloeil (Belgique)
Novembre - ART3F Mulhouse – nominé au concours Jeune Talent SODICO-ART3F
Expositions 2016 :
Mars - Avril - Galerie U Own (Bruxelles)
Mai - PULS’ART 2016 – sélection du jury

son site : http://imagesetpatrimoine.com/

Dernière mise à jour le 06/08/2016 16:45