acqua par Béatrix Von Conta

Photo1

« Et au milieu coule une rivière… ». Et si l’eau, à l’image de ce film mythique, était déjà une légende, appartenant à un temps révolu, où inondations et crues s’inscrivaient dans une logique acceptable et acceptée du paysage et de ses manifestations? Ou sa quantité risque-t-elle, au contraire, augmenter suite au réchauffement climatique et devenir un problème redoutable pour certaines parties du monde ? Liquide indispensable à la vie, support de mythes et légendes, à l’origine d’enjeux géopolitiques majeurs, l’eau détermine et influence jusqu’aux pratiques les plus quotidiennes dans la vie de l’homme.
Agricole, de loisir, "naturelle", contrainte, détournée, canalisée, elle doit adopter les formes innombrables que l’homme lui impose, jusqu’à épuisement ou pollution définitive. Dans Acqua, travail que je poursuis dans le cadre de ma résidence à lux Scène nationale de Valence, je la mets au centre de mes interrogations paysagères dans la Drôme. Sans exhaustivité, ni inventaire à charge, je suis ses méandres et apparences multiples, ce qui la borde et accompagne, consciente de voir apparaître dans le reflet trouble de sa transparence l’écho d’une société confrontée à la gestion impérative de sa rareté, ou son abondance, à venir.

Lieux : Serres Gaillard et Lux