par André Cheroute

Photo1

Démarrée ado au collège la photographie argentique ne m'a pas quitté.
Quelques périodes un peu en retrait mais prise de vue développement et tirage la magie opère toujours.
Même avec les facilités apparentes d’exécution le traitement numérique est une autre démarche.
Pour la prise de vue c'est le photographe qui est à l'ouvrage.
De la lumière du bois des traces de tronçonneuses et les images captées nous révèlent des formes des visages.
Le graphisme révélé par une lumière rasante nous emmène dans l'imaginaire.

Lieu : Serres Gaillard